Oct 28, 2014 in Actualités, Général, Mont-de-Marsan

L’avenue du Peyrouat est ouverte depuis la rentrée. Les travaux de voirie devraient se terminer avant la fin de l’année.

« Travaux au Peyrouat : c’est bientôt fini ! « 
Article Sud-Ouest du 27/10/2014 par Audrey Ludwig

1716763_7249248_800x400L’avenue du Peyrouat, ouverte depuis septembre, est « l’épine dorsale » du « nouveau » quartier.

1716763_7256064_800x400Le bassin de rétention d’eau
© PHOTO PHOTOS PASCAL BATS/«SUD-OUEST»

Engagé dans un grand chantier de renouvellement urbain (lire par ailleurs), le quartier du Peyrouat n’en finit pas de faire sa mue. Depuis la rentrée de septembre, l’avenue du Peyrouat (anciennement rue du même nom) est entièrement ouverte à la circulation, complètement repensée, dans ce projet qui vise rien de moins que la reconstruction d’un quartier. L’avenue du Peyrouat, épine dorsale du quartier, relie l’avenue Rozanoff à l’avenue Pierre-Benoît. Son ouverture, qui doit rendre le site plus accessible, bénéficie par ailleurs de nouvelles plantations d’arbres (la première partie a été plantée l’automne dernier et la deuxième va l’être prochainement).

Carrefour à feux à finir

Il reste encore le carrefour à feux à réaliser pour faciliter la giration. Cela devrait se faire dans les prochaines semaines.
En parallèle, le bassin de rétention d’eau, à côté du parc Lacaze, est terminé. Le parvis, ainsi qu’un banc qui ceinturera une partie du bassin, reste à finaliser, là aussi avant la fin de l’année.Trois quarts des conteneurs ont été enterrés et il en reste environ 15 à enfouir d’ici à décembre.

Progressivement, les rues Thomas-Diaz, la petite impasse qui mène à l’école maternelle, le parvis de l’église Sainte-Thérèse, du bassin, de la rue Champollion et enfin la rue Gaston-Dupouy seront rouvertes d’ici à mi-décembre.

450 logements neufs en tout

Rappelons que les travaux de voirie du quartier du Peyrouat ne sont qu’une petite partie d’un chantier énorme qui nécessitera encore bien des mois de rénovation avant sa finalisation. Ce programme, porté par la Ville, a été sélectionné par l’Anru (Agence nationale de rénovation urbaine) pour apporter un « équilibre entre ville et nature, quartiers anciens et nouveaux, logements collectifs et individuels, modernité et identité ».

Dix tours et immeubles ont été détruits depuis le début du chantier, en 2008. « Ce quartier pâtissait d’une mauvaise image à cause de ses logements en mauvais état, rappelle Geneviève Darrieussecq, maire de Mont-de-Marsan. Là, il change complètement d’image. Nous avons voulu faire un quartier de mixité sociale et améliorer la qualité des logements. »

Bordé par le parc Lacaze (4,5 hectares) et proche de la BA 118, le quartier est plus accessible et désenclavé, notamment grâce au boulevard nord (la première section est mise en service depuis janvier 2014). La crèche et la bibliothèque furent les premières pousses de cet écoquartier. Le bâtiment, qui répond aux normes environnementales et énergétiques BBC, est raccordé au réseau de géothermie.

Alors que 278 logements ont été détruits, c’est « 450 logements nouveaux qui seront construits en tout avec un apport qualitatif sur plan environnemental grâce à la géothermie. Ce quartier est à la fois moderne et j’espère, vieillira bien », note enfin Geneviève Darrieussecq.

À noter que la barre d’immeubles se trouvant à droite lorsqu’on pénètre dans l’avenue du Peyrouat sera bientôt détruite.

Faites suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Veuillez renseigner les champs marqués *