Sep 21, 2011 in Général, Lu dans la presse, Mont-de-Marsan, Politique

Geneviève Darrieussecq s’engagera dans la campagne présidentielle, mais ne dit rien de ses intentions

« Législatives : elle n’a pas encore pris sa décision »
Article Sud Ouest du 21 septembre 2011 – par Pierre Sabathié et Jean-François Renaut

« Je vais m’investir dans cette campagne. Je m’engagerai auprès de François Bayrou s’il est candidat. » photo n. L. L.
( Le Lievre Nicolas)

Pour connaître les intentions de Geneviève Darrieussecq aux prochaines législatives, il faudra encore attendre un peu. La fumée blanche n’est pas sortie de l’Université d’été du Modem.

L’hiver devrait sans doute être bon conseiller et le printemps plus propice aux déclarations. « Il y a suffisamment de gros dossiers ici pour que je me consacre complètement à mon territoire, déclare-t-elle. À la fin de l’hiver, j’espère qu’il y aura des choses bien avancées et sur de bons rails. Avant les législatives, il y a d’abord les élections présidentielles, ce sont pour moi les plus importantes, le rendez-vous d’un homme ou d’une femme avec le peuple. Rassurez-vous, je ne suis pas candidate ! Mais je vais m’investir à mon niveau dans cette campagne. Je m’engagerai auprès de François Bayrou s’il est candidat. Sans aucune arrière-pensée. Il avait déjà un bon diagnostic en 2007, regardez la dette. Ce qui me plaît, c’est de dire la vérité, faire preuve de courage, et ne pas faire de promesses électorales que l’on ne peut pas tenir. Il faut redonner fierté, sérénité et honnêteté à la chose politique. Pour les législatives, je poursuis ma réflexion. Sachant que ce choix dépend de décisions prises au niveau national. D’ici là, de l’eau aura coulé sous les ponts. »

Intercommunalité

Plus près de nous, Geneviève Darrieussecq livre sa vision sur l’intercommunalité et ne veut pas que Mont-de-Marsan soit une victime de manœuvres politiques : « Un Scot (Schéma de cohérence territoriale) se dessine de Morcenx à Villeneuve sans passer par Mont-de-Marsan. Tout ça pour faire de l’anti-Darrieussecq? Mais je ne suis que de passage, il faut d’abord penser à la population et raisonner en bassin de vie. L’intérêt, c’est d’avoir des projets en commun et de voir comment on peut les développer. Les élus sont déjà inquiets avec la réforme intercommunale, ce qu’il faut pour l’est des Landes, c’est un inter-Scot regroupant les intercommunalités du Marsan, de Roquefort, de Villeneuve, du Gabardan et pourquoi pas de Labrit. On n’est pas obligé d’avoir une grosse agglomération mais il y a un besoin impératif de travailler ensemble sur les transports, par exemple avec l’A 65 et la future LGV. Pour cela, je propose que l’on mette en place un groupe de travail avec des représentants de chaque collectivité. »

Interrogée sur la santé financière du Stade Montois, elle a balayé la question d’un simple : « Il faut demander à M. Cazeaux, je ne m’occupe pas du sponsoring du club. » On n’en saura donc pas plus sur les rumeurs de voir Veolia, nouveau prestataire du réseau de transport urbain de l’agglomération, fleu- rir le maillot de l’équipe de rug- by.

Enfin, elle s’est laissée aller au jeu des pronostics sur les candidats potentiels de l’opposition aux municipales 2014. Elle exclut Alain Vidalies qui aurait fait son temps. Son tiercé : Lagrave, Lahitète, Simon. Elle ne dit pas si elle les joue gagnant ou placé !

Faites suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Veuillez renseigner les champs marqués *