Juin 19, 2013 in Général, Mont-de-Marsan, Politique

Vendredi 14 Juin se tenait à Mont de Marsan à l’Auberge Landaise le 3ème rassemblement aquitain des volontaires du Service Civique. Les deux premiers rassemblements ont aussi eu lieu à Mont de Marsan, ville géographiquement centrale en Aquitaine !

Pendant plusieurs mois les organisateurs ont travaillé sans relâche à l’organisation de cette journée. Ils ont choisi un thème fort : l’égalité hommes femmes. Et qui de mieux pour échanger sur ce thème avec des jeunes que Najat Vallaud Belkacem, ministre des droits des femmes! Elle est donc invitée, accepte l’invitation, les organisateurs (et les services de l’Etat) préparent minutieusement sa venue. Elle doit se rendre à Pau le matin, puis arriver à Mont de Marsan à midi, puis passer l’après midi avec les jeunes volontaires. Bien sûr comme tous les ans Martin Hirsch sera présent. Joli programme !

Mais patatras! C’était sans préjuger de la mauvaise humeur  du « Château » et de son « Mestre »! Quelques jours avant l’événement Henri Emmanuelli (invité lui aussi) fait savoir qu’il déplore que le Conseil général n’ait pas été associé à l’organisation de l’événement plus tôt (événement qu’il n’a jamais financé et dont il ne s’est jamais occupé) ! De plus Martin Hirsch n’est pas sa tasse de thé (« trop social démocrate »). Enfin, il n’est pas pensable qu’une ministre vienne à Mont de Marsan, ville convoitée par la gauche en 2014, alors pas question d’une photo dans la presse de « Najat Vallaud Belkacem serrant la main de Geneviève Darrieussecq » ! Et comme ça résistait un peu du côté du ministère,  il a appelé « himself » la ministre. Et …et …et bien, elle a renoncé à venir ! Et elle ira à Pau le 15 juillet !

Que retenir de ce énième épisode ? Qu’on ne rentre pas dans les Landes aussi facilement ? Qu’il faut faire allégeance et plaire au « Mestre »? Que des baronnies  sont encore en place dans la République? Dans un pays où nous aurions besoin de calme, de sérénité et de quelques valeurs, ces méthodes « à l’ancienne » font tâche !

Au delà de cela pensons à la déception des jeunes volontaires, car c’est bien pour eux que devait venir la ministre et pas pour Geneviève Darrieussecq, pensons à l’incompréhension et à la colère des organisateurs. Heureusement le soleil était là ! Et la fête fut belle et chaleureuse!

C’est une histoire (malheureusement) vraie.

Faites suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Veuillez renseigner les champs marqués *